Contact

Rapport à la – 33IC Résolution 2: Répondre aux besoins en matière de santé mentale et de soutien psychosocial des personnes touchées par situations d’urgence – French Red Cross

  1. Votre État/Société nationale/institution a-t-il/elle incorporé les engagements contenus dans cette résolution dans les plans stratégiques ou opérationnels pertinents ?

    Oui

    Les engagements sont incorporés dans les documents suivants:
    Stratégie
    Politique

    Au International, Régional, National niveau

    Précisions :
    Le projet associatif adopté en 2020 mentionne les problématiques psychologiques et sociales, et la nouvelle stratégie de la CRF à horizon 2030 précise plusieurs axes prioritaires autour de la SMPS (par exemple elle indique que la réponse aux besoins doit être globale : il faut agir en partenariat (en dépassant les frontières classiques du champ de la solidarité) et dans une approche complète de la santé physiologique et psychique de la personne considérée dans son environnement social.). La direction internationale envisage la santé mentale et le soutien psychosociale comme des interventions contribuant à la santé globale des populations soutenues et également importants pour la meilleure préparation et réponse aux catastrophes. Élaboration d’une stratégie globale et d’une déclinaison au niveau des actions nationales et internationales.

  2. Votre État/Société nationale/institution a-t-il/elle coopéré avec d’autres partenaires aux fins de la mise en œuvre des engagements contenus dans cette résolution ?

    Oui

    Partenariats avec :
    Société nationale de la Croix-Rouge ou du Croissant-Rouge de votre pays
    Gouvernement et/ou autorités publiques
    CICR/Fédération internationale
    Autres Sociétés nationales de la Croix-Rouge ou du Croissant-Rouge
    Partenaires de l’humanitaire et du développement (par ex. Nations Unies, organisations non gouvernementales, etc.)

    Exemples de coopération :
    La CRF - a été mobilisée lors du sommet mondial de la SM accueilli par la France en 2021 où elle a pu intervenir à la fois en plénière et dans le cadre des ateliers organisés. - co-préside le forum européen pour la santé mentale et le soutien psychosocial - co-anime des formations aux côtés de la FICR - participe à plusieurs des groupes de travail visant à promouvoir et assurer le suivi des résolutions et de la mise en œuvre de la politique - échange avec diverses SN pour renforcer la prise en compte de ces thématiques (MENA, Caraïbes, Afrique) – collaboration avec certaines SN pour promouvoir ces thématiques lors de conférences ou webinaires (Cameroun, Guinée, Mauritanie notamment). - collabore avec des partenaires pour renforcer la prise en comptes de la SM pour certains publics vulnérables (VIH avec le FM, migrants avec l’OIM, VBG avec d’autres ONGI…)

  3. Vous êtes-vous heurté·e à des difficultés dans la mise en œuvre des engagements contenus dans cette résolution?

    Oui

    Difficultés rencontrées :
    Ressources humaines
    Contraintes en matière de financement
    Priorités concurrentes
    Absence de connaissances/compétences spécifiques
    Manque de capacités et/ou de soutien (technique, financier ou autre)

    Précisions au sujet des difficultés :
    Les financements sont souvent trop limités pour recruter des personnels compétents en SMPS, ce qui se révèle être un défi important dans des pays où ces expertises sont peu présentes (manque de formation initiale, manque d’expériences, etc.). La prise en compte de la SMPS comme composante de la santé est parfois difficile à faire admettre, la santé physique étant le plus souvent priorisée. La confusion entre les activités de base (par exemple la formation aux PSP) et les interventions plus spécialisées peut parfois amener à mettre en place des interventions SMPS sans assurer les moyens humains et matériels nécessaires à leur bonne mise en œuvre (encadrement insuffisant pour assurer la formation et la supervision par exemple)

  4. Les engagements contenus dans cette résolution ont-ils eu une ou des incidences sur l’action et les orientations de votre État/Société nationale/institution ?

    Oui

    Type d’incidence :
    La coopération entre le gouvernement/les autorités publiques et la Société nationale a été renforcée.
    Des outils/méthodes innovateurs ont été élaborés et sont utilisés.
    La mobilisation de ressources a été renforcée
    La formation et les capacités du personnel et des volontaires ont été renforcées (pour les Sociétés nationales).

    Précisions au sujet des incidences :
    Suite à la résolution les formations proposées aux SNH ont pu être renforcées par les nombreux outils élaborés par la FICR et des formations aux PSP adaptées en vue d’un déploiement généralisé à l’ensemble des volontaires. Il est toutefois à noter que la crise Covid qui a suivi la signature de la résolution a également contribué à la prise de conscience de l’importance de la SMPS, dans le cadre des crises type épidémies mais aussi de manière plus globale.

  5. Les engagements contenus dans cette résolution ont-ils eu des incidences sur les communautés auxquelles votre État/Société nationale/institution vient en aide ?

    Oui

    Description des incidences :
    La résolution, combinée à une prise de conscience de l’importance du psychosocial et de la santé mentale avec le Covid, et aussi d’un accès à de nouveaux financements liés à la crise, ont permis de renforcer certaines interventions au niveau international. La résolution, et l’ensemble des outils créés à la suite de sa signature, ont amené par exemple le renforcement d’un département SMPS au sein de diverses sociétés nationales, ou à minima de l’identification de points focaux qui ont pu développer diverses actions soulageant les populations affectées (helplines, formations aux PSP, identification de volontaires en charge d’actions communautaires, etc.). Bien que n’ayant pas de rapport précis sur les impacts de ces interventions sur les communautés, les retours et échanges avec divers bénéficiaires montrent un impact positif de cette évolution.

The International Committee of the Red Cross, the International Federation of Red Cross and Red Crescent Societies, and the Standing Commission of the Red Cross and Red Crescent, in its function as Trustee of the International Conference of the Red Cross and Red Crescent (the Conference), cannot be held responsible or liable in any manner for any user-generated content or posts on this Database. In the event that the Website team considers any post or content to be incompatible with the Fundamental Principles of the International Red Cross and Red Crescent Movement and/or with the objectives of the Conference, it reserves the right to remove such content.