Open pledges will remain open for signature until 31 December 2020

Prévention et lutte contre les violences sexuelles et sexistes en République Centrafricaine

A) Objectives of the pledge:

 

–        Nous rappelons les engagements déjà pris pour prévenir et combattre la violence sexuelle et sexiste, notamment la résolution 3 sur la violence sexuelle et sexiste de la XXXIIe Conférence internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, nous réaffirmons leur pertinence et sommes résolus à accélérer la prise de mesures pour leur mise en œuvre ;

 

–        Nous gardons à l’esprit l’étude menée par la Fédération internationale sous l’intitulé Effective law and policy on gender equality and protection from sexual and gender-based violence in disasters, qui explique que la violence sexuelle et sexiste tend à augmenter dans les situations d’urgence et de catastrophe en raison de l’affaiblissement des structures de sécurité et de l’intensification des vulnérabilités ;

 

–        Nous, Croix-Rouge Centrafricaine de la République Centrafricaine, nous engageons à prendre les mesures suivantes d’ici à 2023 :

B) Action plan:

Veiller à incorporer dans les plans et activités de gestion des catastrophes et des situations d’urgence des mesures visant à prévenir et à combattre la violence sexuelle et sexiste, comme la mise en place de formations spécifiques à l’intention du personnel chargé d’intervenir dans les situations d’urgence et de catastrophe, l’intégration des femmes dans les équipes d’intervention en cas de catastrophe ou d’urgence et la participation des membres des communautés, en particulier des femmes, à la prise de décisions sur la gestion des risques de catastrophe, et en particulier :

 

– Assurer l’accès de toutes les personnes aux services, dans les plans et activités de gestion des catastrophes et des situations d’urgence, et modifier tout plan, activité ou pratique conduisant à des discriminations ou à l’exclusion, à des risques d’exploitation ou à d’autres préjudices;

 

– Assurer la participation équitable des femmes aux organes de gouvernance et aux comités de direction des systèmes de gestion des risques de catastrophe;

 

– Solliciter les Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, la Fédération internationale, et le CICR, en particulier les délégués/coordonnateurs chargés des questions de protection, de genre et d’intégration, pour développer et renforcer les capacités des institutions nationales en matière de prévention et de lutte contre la violence sexuelle et sexiste, et investir dans la formation et dans le renforcement des compétences locales et des initiatives communautaires.

C) Indicators for measuring progress:

– Nombre de plans d’urgence établis ou modifiés pour assurer la continuité des services de prévention et de lutte contre la violence sexuelle et sexiste dans les situations de catastrophe.

 

– Nombre de plans et d’activités de gestion des catastrophes et des situations d’urgence établis ou modifiés qui assurent l’accès de toutes les personnes aux services.

 

– Pourcentage de femmes participant aux organes de gouvernance et aux comités de direction des systèmes de gestion des risques de catastrophe.

The International Committee of the Red Cross, the International Federation of Red Cross and Red Crescent Societies, and the Standing Commission of the Red Cross and Red Crescent, in its function as Trustee of the International Conference of the Red Cross and Red Crescent (the Conference), cannot be held responsible or liable in any manner for any user-generated content or posts on this Database. In the event that the Website team considers any post or content to be incompatible with the Fundamental Principles of the International Red Cross and Red Crescent Movement and/or with the objectives of the Conference, it reserves the right to remove such content.