ebola 2

Les volontaires et le personnel de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge risquent leur vie tous les jours. Des milliers ont été tués dans l’accomplissement de leur mission, et beaucoup d’autres sont détenus, torturés, blessés, parfois très grièvement. Ils souffrent souvent eux-mêmes de profonds traumatismes psychologiques – ce que l’on peut observer actuellement dans la lutte contre Ebola. Les employés et les volontaires locaux sont toujours les premiers à intervenir dans les situations de crise, en tant que membres des communautés auxquelles ils portent assistance.

Par leur travail, nos volontaires et notre personnel apportent réconfort, secours et souvent une assistance vitale aux personnes qui subissent les conséquences les plus graves des catastrophes, des urgences sanitaires et des conflits. Pourtant, la sécurité et l’accès de ces travailleurs humanitaires ne sont plus garantis dans ces environnements.

La capacité de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge de réagir rapidement et efficacement aux crises est fortement tributaire de leurs réseaux locaux de volontaires et d’employés. Veiller à ce qu’ils soient dûment préparés, formés, soutenus et protégés dans leur action est une responsabilité commune du Mouvement et des États.

La Conférence sera invitée à prendre en considération :
• l’ambition du Mouvement d’élaborer une législation qui renforce la protection de tous les volontaires et tous les travailleurs humanitaires dans l’exercice de leurs fonctions. Les pays peuvent adopter des démarches différentes mais devraient au moins prévoir une assurance appropriée pour tous les volontaires et les employés travaillant dans des organisations humanitaires.
• des mécanismes de soutien, qui sont vitaux pour le bien-être des volontaires et des employés – notamment, un accès sûr aux personnes et aux communautés en détresse ; la promotion du soutien psychologique ; la mise à disposition d’équipements de protection individuelle, et l’investissement dans la formation, y compris la sécurité au travail et la gestion de la sécurité.

Le Mouvement rendra compte des progrès accomplis à ses réunions statutaires de 2017 et présentera un rapport final accompagné de recommandations à la XXXIIIe Conférence internationale en 2019.

Cette page est aussi disponible dans: Anglais, Espagnol, Arabe